Voiture grêlée : quelle indemnisation pour l’assuré ?

Publié le : 12 décembre 20226 mins de lecture

Les sinistres affectant un véhicule sont généralement imprévisibles en étant générés aléatoirement, et ils restent particulièrement susceptibles de causer des dommages significatifs sur le bien. Parmi les facteurs provoquant des dégradations sur l’intégralité de la voiture, les dégâts occasionnés par une chute de grêle peuvent faire l’objet d’une déclaration auprès des compagnies d’assurance dans le but de bénéficier d’une indemnisation couvrant les réparations. Les prestations de l’assureur varient en revanche en fonction des garanties souscrites lors de la signature du contrat, et l’usager peut notamment opter pour différentes options sur l’assurance voiture pour la grêle pour décrocher le compromis idéal.

Sinistre grêle : les garanties pour être indemnisé par une assurance

Bris de glace

Un conducteur disposant du minimum légal en terme d’assurance ne reçoit aucune compensation de son assureur dans le cas de détérioration du moyen de transport causée par des impacts de grêle. En effet, une assurance au tiers ne contient pas de garantie assurant le remplacement d’une vitre brisée, ou le débosselage de la carrosserie. Par conséquent, la souscription d’une option complémentaire comme la garantie bris de glace permet au moins de couvrir les dégâts provoqués par la grêle sur les vitres du véhicule, ce qui demande alors la souscription de garanties additionnelles pour être couvert pour le reste de l’équipement abîmé (rétroviseur, carrosserie, etc.).

De même, plusieurs assureurs proposent une grêle voiture assurance qui est directement intégrée au sein d’une formule d’assurance, en incluant un remorquage dès lors que l’engin de déplacement est immobilisé.

Evènement climatique

La garantie catastrophe naturelle ou force de la nature contient également une assurance voiture grêle en couvrant principalement les dégâts issus d’intempéries (tempête, incendie, grêle, inondation, etc.). Celle-ci prend en charge tous dommages émergeant, mais le montant d’indemnisation est perçu lorsque l’assureur reçoit la confirmation d’état de catastrophe naturelle par un journal officiel via un arrêté ministériel. Par ailleurs, l’indemnisation délivrée équivaut seulement au montant des dégâts constatés sur le véhicule.

Supprimer les risques de paiement : l’assurance tous risques

La souscription à un contrat d’assurance tous risques correspond à l’option la plus onéreuse, mais cette dernière dispense le bénéficiaire d’intégrer manuellement des assurances spécifiques comme l’assurance voiture grêle. En outre, elle offre la possibilité d’obtenir immédiatement une indemnisation pour tous motif de dommages matériels sur la voiture de l’assuré sans tenir compte la sévérité. En revanche, le propriétaire doit s’acquitter d’une franchise dont la valeur est préalablement indiquée sur son contrat de souscription.

Déclaration du sinistre et expertise

Règlement avec l’assurance

Un automobiliste dont le véhicule fait l’objet d’un sinistre via chute de grêle dispose de 5 jours pour notifier sa compagnie d’assurance par lettre recommandée ou par mail en y joignant les preuves témoignant de l’impact de la grêle (photographies des dégâts, coupure de presse, etc.) pour activer son grêle voiture assurance. Attention, le conducteur ne doit pas attendre la déclaration officielle de catastrophe naturelle sous réserve de dépasser le délai prévu pour déposer une demande d’indemnisation. Toutefois, de nombreuses entreprises requièrent un certificat d’intempéries délivré par les autorités responsables en météorologie avant de valider la demande.

La réponse de l’assureur

Faisant suite à la demande d’indemnisation, l’institution fait appel à un expert afin de valider les faits que les dommages observés sont issus de la chute de grêle. L’assuré peut alors décider d’effectuer les réparations chez un garagiste et être remboursé après l’opération, ou payer uniquement la franchise en laissant la compagnie d’assurance s’occuper des frais inscris sur la facture.

Il faut noter qu’un véhicule endommagé par la grêle peut ne pas être réparable, et le conducteur peut choisir de le garder à titre d’épave en attendant simplement une indemnisation relativement modeste sur laquelle la franchise est automatiquement déduite. Alternativement, ce dernier peut choisir de garder le véhicule, auquel cas, l’assurance indemnise le propriétaire à la valeur du bien avant le sinistre grêleux.

Lois, astuces, réductions : les tendances actuelles de l’assurance automobile
Comment bien choisir son assurance auto ?

Plan du site