Voiture non roulante : doit on l’assurer quand même ?

Circuler à bord d’une voiture, la conduire implique plusieurs obligations, et surtout de la paperasserie. Pour qu’une personne puisse conduire, il est impératif qu’il soit en possession de son permis de conduire, et que la ou les catégories incluses dans son permis correspondent à celle de la voiture. Il faut savoir qu’une voiture peut être une source de danger. Le véhicule doit donc impérativement être assuré. Mais que faire si l’on n’a pas prévu de rouler un long moment ?

À quoi sert l’assurance automobile ?

Assurer son véhicule est une obligation légale, la loi est claire à ce sujet. Cette assurance a pour rôle de couvrir les dommages que la voiture pourrait occasionner. Tous les véhicules terrestres à moteur doivent au minimum être couverts avec une assurance responsabilité civile. Le non-respect de cette condition est sanctionné au moins par une amende de plusieurs centaines d’euros. Des sanctions plus sévères seront appliquées en cas d’accident. Même si votre véhicule ne roule pas, stationné dans un garage ou un parking, l’assurance reste obligatoire. Une solution, lorsque l’on est sûr que la voiture ne sera pas utilisée un moment : opter pour une assurance voiture non roulante.

L’assurance voiture non roulante

Il existe plusieurs types d’assurance adaptés pour diverses situations. Vous pouvez opter pour une assurance voiture non roulante ou une assurance aux garanties minimales. Il est à remarquer qu’un véhicule stationné peut quand même causer des dommages. Un incendie, voire une explosion avec la présence de carburant dans le réservoir, et d’électricité emmagasinée dans la batterie. De plus, même en stationnement ou en étant sur cale, la voiture peut provoquer une collision. Être assuré va aussi permettre de couvrir les pertes en cas de vol, selon le type de contrat établi.

Une solution pour s’exonérer de l’assurance

On peut trouver plusieurs cas où une voiture ne serait plus en circulation pendant un bout de temps. Une longue mission à l’étranger, un autre moyen de locomotion à disposition, le déplacement pris en charge par autrui, etc. Sachez qu’un véhicule est considéré comme non roulant quand il ne peut pas circuler, qu’il n’en a plus la capacité. C’est-à-dire que ledit véhicule ne peut plus être une source de danger. Pour ce faire, il faut élever la voiture jusqu’à ce que ses pneus ne puissent plus toucher le sol, vider le réservoir de tout son carburant, et enlever la batterie. Il n’y a que ce moyen pour s’affranchir de l’assurance. À remarquer qu’une voiture uniquement sur cale peut toujours causer des dégâts, par conséquent doit disposer d’une assurance voiture non roulante.

Les assurances pour véhicules de collection sont elles plus onéreuses ?
Qu’est ce qu’une moto de collection du point de vue de l’assureur ?